dmComme nous vous l’indiquions dès vendredi dans nos colonnes, Villefranche a été privé de dernière journée de la phase régulière d’Elite 2 prévue ce dimanche par le forfait de son adversaire Entraigues. Laissant la formation au technicien David Collado, leader sans partage certes, mais aussi sans match avant sa demi-finale à domicile prévu le 21 avril. De quoi agacer l’entraîneur rouergat, comme il l’a confié à nos confrères de Treize Mondial.

"C’est une honte sportivement qu’un club comme Entraigues, réserve d’Avignon en Élite 1, se permette de déclarer forfait pour cette dernière journée avec des excuses et une situation que tous les clubs rencontrent (des blessés nombreux, NDLR), dit-il. Nous sommes allés chez eux pendant le blocus des agriculteurs en faisant 14 heures de route dans la journée, ils étaient très contents qu’on vienne car ils pouvaient encore se qualifier avec 6 joueurs d’Avignon à disposition. " Avant de poursuivre : " Il y a deux saisons, Entraigues était qualifié alors que nous ne l’étions pas. Pour la dernière journée, nous y sommes allés avec une équipe diminuée, mais pour le club, le staff et les joueurs, il était important d’honorer nos engagements jusqu’au bout, même dans la douleur. C’est un état d’esprit et il est clair que nous ne partageons pas les mêmes valeurs sportives." Et de conclure, pas moins irrité : "Le sport n’est pas qu’une histoire de résultat, il doit également véhiculer des valeurs humaines pour nos jeunes licenciés. Une fois de plus malheureusement, c’est notre discipline qui n’en sort pas grandie à cause de ce genre de comportement."

David Collado n’a pas apprécié le forfait d’Entraigues.
David Collado n’a pas apprécié le forfait d’Entraigues.