ladepeche

XIII. Elite 2.Villefranche-de-Rouergue jouera, dimanche, un gros match contre les Toulousains.
Dimanche 16 mars, à 15 h, stade Henri-Lagarde, Villefranche accueille Toulouse Jules-Julien.
Villefranche XIII Aveyron : Teulade, Delpech, Lafon, Cazes, Olari, Morgan, Talolua, Bosc, Jurgensen, Roux, Dintilhac (cap.), Guassab, Romans, Stoëcklin, Grégoire, El Yazami, Lacombe, Harraoui, Calvet. Blessés : Thomas et Lucas Russery, Renaud, Portal, Moody, Lautrette.

Après leur double victoire face à Cavaillon, les Villefranchois sont en passe d’acquérir leur billet pour les phases finales du championnat de France d’Élite 2. À la veille de cette rencontre, il ne manque que peu de points pour atteindre l’objectif fixé en début de saison ; sur leur pelouse, les locaux se doivent d’assurer leur qualification, même si l’adversaire du jour n’est autre que le leader de la poule, le Toulouse-Jules-Julien.
Depuis la deuxième phase, les banlieusards toulousains se sont placés en tête de la poule et affichent ainsi leurs ambitions pour ces dernières joutes. Réserve du Toulouse Olympique, le TJJ bénéficie de l’apport de joueurs du groupe Élite 1, un apport considérable dans la gestion des rencontres : pour preuve leur victoire de dimanche dernier, à la toute dernière minute, sur le terrain de Montpellier. De plus, le Toulouse Olympique n’hésite pas de faire « monter » les jeunes du centre de formation au sein des Broncos afin que ceux-ci s’aguerrissent. Cette arrivée de jeunes joueurs apporte un plus indéniable et permet de faire tourner l’effectif.
Face à un tel adversaire, les Villefranchois se doivent d’oublier leur dernière confrontation au satde Struxiano, rencontre qui s’était soldée par une défaite nette des Aveyronnais. Au contraire, ils doivent s’appuyer sur leurs deux dernières sorties et rester dans cette dynamique. Et même si tout n’a pas été parfait, les Loups ont su faire une différence nette au score, un constat qui doit leur donner une certaine confiance : par deux fois, ils ont réussi à marquer plus de 40 points, une efficacité qu’ils n’avaient connue auparavant dans la saison. Certes, si l’adversaire est le leader de la poule, les Loups savent qu’ils peuvent déstabiliser les défenses, à eux de continuer dans cette voie sans excès de confiance mais avec détermination. Ce dimanche, la qualification peut être officielle, aux Villefranchois de répondre présents.

A. D.

http://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2014/03/15/201403152439-full.jpg

Un gros match à venir pour Villefranche, ce dimanche, au stade Lagarde./DDM, A.D.


Les Loups doivent conclure

Encore un beau défi à relever pour les locaux, ce dimanche, sur la pelouse d’Henri-Lagarde. Face au Toulouse-Jules-Julien, les Loups seront en passe d’assurer leur qualification, une qualification qui n’est pas encore mathématiquement acquise, même si un grand pas a été fait grâce aux deux victoires face à Cavaillon. Depuis le début de la seconde phase, les Villefranchois ont accompli un parcours assez régulier et ce malgré une cascade de blessures qui les a lourdement handicapés.
Vainqueurs de Montpellier, de Cavaillon par deux fois, les Loups ont commis un seul faux pas justement face à leurs hôtes du jour : le Toulouse-Jules-Julien. Vaincus assez lourdement sur le stade de Struxiano, les Villefranhcois auront à cœur de montrer un autre visage plus conforme à leurs deux dernières prestations. Face aux Provençaux, les Aveyronnais ont su gérer leur temps de jeu pour créer un écart conséquent; face aux Toulousains, l’équation risque d’être plus difficile. Encore une fois, la lutte des avants sera déterminante quant au résultat final : les avants locaux connaissent la puissance des Hauts-Garonnais mais ont les moyens de s’y opposer. Avec maintenant de beaux automatismes entre les Talolua, Gaussab, Romans, Grégoire, Stoëcklin, Jurgensen et le capitaine Dintilhac, les Villefranchois peuvent croire en leur chance. Quant à la charnière avec Morgan, Bosc et Olari, même si Lautrette devrait être absent, elle ne manquera pas de jouer tous les coups pour des lignes arrière avides de points. Par contre, certaines erreurs commises à Cavaillon avec notamment des relances trop hasardeuses devront être bannies face au leader à la maîtrise incontestée.
Pour l’emporter, les Loups seront dans l’obligation de jouer juste et d’imposer leur rythme pour tenter de déstabiliser une équipe métronome et qui sait attendre son heure.

La Dépêche du Midi.

http://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2014/03/15/201403151849-full.jpg

Roux et Guassab, toujours présents./Photo DDM