ladepeche

XIII. Élite 2.Villefranche-de-Rouergue sera en déplacement, dimanche, à Cavaillon. Dimanche, à 15 heures, Cavaillon reçoit Villefranche-de-Rouergue. Villefranche XIII Aveyron : Teulade, Delpech, Lafon, Cazes, Olari, Morgan, Talolua, Bosc, Jurgensen, Roux, Dintilhac (cap.), Guassab, Romans, Calvet, El Yazami, Lacombe, Harraoui.

Blessés incertains : Thomas et Lucas Russery, Renaud, Portal, Stoëcklin, Moody, Grégoire, Lautrette. Pas de répit pour les Villefranchois qui retrouveront Cavaillon XIII ce dimanche en terre provençale pour encore une fois une rencontre déterminante pour l’obtention des places qualificatives.

Pour les Provençaux, l’équation est simple : seule la victoire leur laissera un espoir de qualification, autant dire que le match sera abordé par ceux-ci avec une motivation « à la vie-à la mort ». Pour les Aveyronnais, une victoire leur permettrait de croire fortement en leur étoile, même si la qualification ne serait pas assurée mathématiquement ; une défaite serait un sérieux coup d’arrêt et les placerait en mauvaise situation. C’est donc un match à six points qui se jouera pour les deux formations. Au vu du score de la première manche de dimanche, à Henri- Lagarde, les Loups pourraient être donnés favoris, tant au coup de sifflet final l’écart était assez large. Mais à l’analyse du match, la supériorité villefranchoise ne s’est affirmée qu’en fin de rencontre, durant la deuxième partie du second acte. Ainsi il aura fallu attendre quasiment la soixante-dixième minute de jeu pour voir les locaux faire le break. Avec l’avantage du terrain et le retour de certains absents, les Cavares aborderont la rencontre dans un autre état d’esprit, croire qu’ils seront « marqués » par la défaite serait une très grosse erreur : n’oublions pas que les Provençaux ont réalisé une belle première phase et qu’ils ont fait chuter le Toulouse-Jules-Julien, leader de la poule ! Pour les Villefranchois, il faudra être capable d’aborder cette rencontre en outsider afin de jouer sans complexe et sans arrière-pensée. Pour espérer l’emporter, toute l’équipe devra oeuvrer de concert : la tâche des avants sera déterminante afin de placer les hommes de la charnière dans de bonnes conditions de lancement de jeu. La lutte au centre sera capitale et les Talolua, Jurgensen, Romans ou Dintilhac devront passer devant pour créer les conditions de la victoire. A. D