Gratuit ! Les infos du club par sms

Qui est en ligne ?

Nous avons 302 invités et aucun membre en ligne

Anniversaires

aujourd'hui
dans 4 jours
dans 5 jours
dans 7 jours

Liens directs

Toulouse XIII
Le site du club de Championship
Dragons Catalans
Le site du club de Superleague
Forum Rugby XIII
Rugby XIII - Le forum le plus populaire !
FFR XIII
Le site de la fédération

Suivez nous sur...

03-03-2024 15:00

Statistiques du joueur

Qté Evènement Heure
Heure Evènement Qté
12' Essai 1 ROUX Alexandre
15' Essai 1 NUNIGÉ Vincent
39' Essai 1 AFFLICK Jacob
59' Essai 1 DURAND Anthony
64' Essai 1 PALLARES Romain
Transformation 3 DURAND Anthony
7' Pénalité 1 DURAND Anthony

dmILLE 16-28 VILLEFRANCHE - Stade Jean-Galia. Mi-temps : 0-16. Arbitre : M. Drizza.
ILLE : 4 essais, Bénet (48e, 62e), Borras (70e, 79e).
VILLEFRANCHE : Roux (12e), Nunigé (15e), Affick (39e), Durand (59e), Pallarès (64e) ; 3 transformations et 1 pénalité (7e), Durand.

Cartons jaunes Ille : Bénet (50e). Villefranche : Afflick (44e).
Carton rouge Villefranche : Roux (33e).

Equipes
Ille : Borras, M. Bénet, Dimon, Reynier, Boudebza, Soula, Marginet, Nietche-Corones, Capdeillayre, Th. Margalet, K. Bénet, M. Bénet, Burghoffer. Sont entrés en jeu : Lafifi, Batlle, Sabathier, Bemard.
Villefranche : Afflick, Gruppi, Durand, Ugaia, Munigé, Vigroux (0), Pallarès (m), Yeche, Bristow, Sourmac, Higgins, Roux, C. Lafon. Son entrés en jeu : Nikolic, Boscolo, Al Ghannoufi, L. Lafon.

Malgré un rouge en fin de première période, les Loups se sont nettement imposés chez leurs dauphins, hier, et caracolent plus que jamais en tête du championnat.

Villefranche, c’est le genre d’équipe qui vous colle aux basques, comme un Malabar à la semelle, avec un bloc milieu hermétique. Les Illois, mal inspirés hier, ont payé pour le savoir. Ils pourront se consoler en se disant qu’ils ont inscrit quatre essais aux Aveyronnais et pris le point du bonus défensif. Mais toujours est-il que le leader a imposé sa loi, une nouvelle fois, et a remporté une treizième victoire en autant de matches.

Le rugby à XIII, c’est d’abord l’affaire de forts tempéraments, de collisions frontales et on s’est aperçu dès l’entame du match que nous n’étions pas dans une réunion Tupperware. Une entame favorable aux Villefranchois qui prenaient l’avantage (7e) sur une pénalité d’Anthony Durand. Villefranche récitait son rugby lorsqu’en bout de chaîne, Alexandre Roux cassait la ligne côté droit (12e, 0-6). Les Loups étaient dans la bergerie : Romain Pallarés jouait au pied côté gauche, un ballon qu’Hugo Borras laissait échapper et Vincent Munigé finissait le travail (15e, 0-10).

Côté Illois, c’était le train fantôme. Les Aveyronnais se retrouvaient à 12 après le carton rouge (33e) écopé par Alexandre Roux, pour un plaquage haut. Mais ils enfonçaient le clou avant la mi-temps (39e) où, face à une défense hésitante, Jacob Afflick filait à l’essai. Mi-temps : 0-16.

La deuxième période débutait bien pour les Illois et Mathieu Bénet, décalé par Hugo Borras filait à l’essai côté gauche (48e, 4-16). Mais ils retombaient dans leurs travers et laissaient à Anthony Durand l’occasion de tuer le match, sur un côté droit orienté par Romain Pallarès (59e, 4-22). Ille en mode réaction, voyait Julien Batlle débroussailler les 20 mètres aveyronnais et offrir un ballon d’essai à Mathieu Bénet (62e, 8-22).

Les Illois laissaient le poulailler sous la surveillance du renard Romain Pallarés qui, sur une nouvelle offrande illoise, filait à l’essai côté gauche (64e, 8-28). Mais sur une attaque aussi surprenante que celle des Japonais sur Pearl Harbor, Hugo Borras se trouvait à la conclusion d’une magnifique entourloupe sur le côté droit (12-28).

C’est encore Hugo Borras qui était à la baguette dans cette course au bonus défensif. Hugo Boudebza était stoppé sur la ligne d’en-but et sur le tenu suivant, Diego Reynier envoyait en Colissimo Hugo Borras à l’essai (79e, 16-28).

à Ille, Olivier Alvarado

David Collado, entraîneur de Villefranche,

On savait que la clef du match serait le bloc milieu et on a choisi au coup d'envoi de prendre le vent contre nous, en sachant que ça allait être difficile. Notre défense a pris le dessus. Ce qui fait qu'a la mi-temps on menait 16-0. On avait un avantage psychologique. Je retiens la solidarité du groupe, A 12 contre 13 on n'a rien lâché, jusqu'à la fin. C'est une belle victoire.

commentaires