Gratuit ! Les infos du club par sms

Qui est en ligne ?

Nous avons 239 invités et aucun membre en ligne

Anniversaires

aujourd'hui
dans 3 jours
dans 5 jours
dans 8 jours

Liens directs

Forum Rugby XIII
Rugby XIII - Le forum le plus populaire !
Toulouse XIII
Le site du club de Championship
Dragons Catalans
Le site du club de Superleague
FFR XIII
Le site de la fédération

Suivez nous sur...

12-02-2023 15:00

Statistiques du joueur

Qté Evènement Heure
WILLIS Corey 1 Essai 5'
BRUGEL Shann 1 Essai 34'
WILLIS Corey 1 Transformation
Heure Evènement Qté

ladepecheVillefranche 10-46 Ille sur Têt - Stade Henri-Lagarde. MT : 10-18. Arbitre : M. Drizza. Spectateurs : 450 environ. villefranche : 2 essais Willis (5e), Brugel (34e) ; 1 transf. (5e) Willis. ille-sur-têt : 8 essais Boudebza (8e, 80e), Lapierre (15e, 41e), Nietche (30e), Marginet (60e, 70e), Tichadou (67e) ; 1 penalité (28e) ; 6 transformations (15e, 30e, 41e, 60e, 70e, 80e) Marginet. Cartons jaunes : Villefranche : Gohon (58e). Ille-sur-Têt : Magrinet (33e).

Equipes : Villefranche : Gruppi, L. Lafon, Fourquet, Taurin, Brugel, Willis, Pallares, Yèche, Vigroux, C. Lafon, Ginestet, Ugaia, Roux. Puis : Gohon, Nunigé, Al Ghannouffi, Sournac.
Ille-sur-Têt : Lapierre, Tichadou, Ferrer, Belkhiri, Boudebza, Soula, Marginet, Nietche, Burghoffer, Pujol, Battle, Capillaire, Th. Margalet. Puis : Borras, Tr. Margalet, Beltran, Capdeillayre, Traquini.

Les dauphins villefranchois ont pris une leçon par le leader catalan, hier sur leur pelouse. Un sacré coup d’arrêt lors de ce qui devait être une répétition générale en vue de la finale d’accession. Éclairage. Les mines étaient déconfites. Comme un aveu d’impuissance momentané. À la fin de la « leçon de rugby » selon les termes du coach David Collado, reçue par les Villefranchois, les esprits étaient hagards. Le leader invaincu venait de passer sur le pré d’Henri-Lagarde, sans une once de pitié. « On vous a senti comme pas dedans », a même lâché un membre du staff catalan à un homologue, alors même que ses gars étaient en train de retourner le vestiaire de manière ostentatoire, histoire de marquer leur territoire. Et il faut bien avouer que l’incroyable Rémy Marginet et ses comparses avaient de quoi célébrer leur invincibilité préservée, comme le premier faux pas des Loups devant leur public.
On avait fait de cette confrontation entre le dauphin aveyronnais et les banlieusards perpignanais un sommet. Sauf que l’intérêt de l’opposition n’a pas résisté plus d’une demi-heure. Prenant ensuite les atours d’une déculottée, avec au final huit essais passés par des visiteurs qui n’avaient pas besoin de se retrouver devant la pire prestation villefranchoise de la saison pour faire des différences. Les Villefranchois pourront-ils inverser la tendance ? « C’est une grande déception, a renchéri Collado. On pensait que ce match allait nous permettre de franchir un cap. Même si les joueurs ont fait les efforts, on a complètement bafoué notre rugby, notamment offensivement, dans la gestion du jeu, dans le jeu au pied, dans la stratégie. » Dans à-peu-près tout en somme. Et pour les habituels tauliers d’abord, à l’image de la prestation indigente de Corey Willis malgré l’essai inaugural. L’entraîneur, à qui il manquait tout de même deux piliers hier (Nikolic blessé, Johnstone malade) de préciser encore : « C’était un non-match. La défaite est logique. On est tombé sur meilleur, le score est très lourd, mais il est mérité. »
Et si l’avance au classement est à ce point importante pour ne pas vraiment avoir peur de perdre une place de dauphin synonyme de demi-finale, c’est la projection sur la finale printanière livrant l’unique billet pour l’élite 1 entre ces deux mêmes formations qui a de quoi inquiéter. Surtout quand on sait l’ambition des Rouergats, alors même qu’ils avaient également perdu le match aller (32-18) avant de vivre une série d’invincibilité stoppée hier de manière abrupte. « Si on n’est pas champion et qu’on ne monte pas, ce sera un échec pour moi », ne s’est pas débiné le technicien ayant quitté ses fonctions avec les équipes de France fin janvier, exhortant les joueurs « mais aussi (nous) le staff » à se remettre au travail très vite pour corriger le tir. Des ouailles qui se voient proposer un autre choc, en coupe cette fois, dès dimanche sur leur même pré face à Saint-Gaudens, l’antépénultième d’Élite 1. Pour une revanche sur eux-mêmes ? Chiche !

Aurélien Parayre

Loïc Taurin, centre de Villefranche On fait une entame correcte, mais on ne poursuit pas. Bonne remise en question pour les matches à venir. Il faudra effectuer un travail sérieux.
Shann Brugel, ailier de Villefranche Très déçu. Bonne première mi-temps mais on prend cet essai sur la reprise qui fait mal. On n’a pas su rebondir et on a baissé les bras.
Enzo Gruppi, arrière de Villefranche Je n’ai pas de mots. On n’a jamais aussi mal joué !

commentaires