La Ligue Élite de rugby à XIII a annoncé la création d'un nouveau Challenge Élite 2 : le Challenge Georges Aillères. Organisé auparavant par le Toulouse Olympique lors de la préparation du championnat, il deviendra désormais une compétition officielle pour les équipes d'Élite 2.

 

1/4 de finales : Week-end du 18-19 mars 2017

Villefranche XIII-Aveyron 30-00 Entraigues XIII
Baho XIII 42-14 Carpentras XIII
Villegailhenc Aragon XIII 26-22 US Ferrals XIII
Lescure-Arthès XIII 30-00 Lyon-Villeurbanne XIII

1/2 de finales : Week-end du 01-02 avril 2017

Villefranche XIII-Aveyron 28-26 Lescure-Arthès XIII
Baho XIII 25-16 Villegailhenc Aragon XIII

Finale : Dimanche 23 avril 2017

Baho XIII 34-29 Villefranche XIII-Aveyron

Le dimanche 23 avril au Stade Struxiano de Toulouse se déroulera la 1ère Finale du Challenge Aillères.(Challenge National Elite2) coup d'envoi à 17h00.
Pour la première fois c'est un club de féminines qui l'organise( les filles de Toulouse/Ovalie). La Coupe Senior sera remise en mains propres au vainqueur par Georges Aillères lui même.....

Cette première édition verra s'affronter les finalistes 2017 BAHO Vs VILLEFRANCHE

Ce Challenge organisé auparavant par le Toulouse Olympique XIII lors de la préparation du championnat, deviendra désormais une compétition officielle pour les équipes d’Elite 2. Avec 34 sélections nationales, Georges Aillères reste l’avant français le plus capé de l’Equipe de France. Deuxième ligne ou pilier, « le Cube » fait référence chez les joueurs de sa génération. Son bagage technique, sa puissance de pénétration, et sa vitesse (en mémoire son duel avec le redoutable ailier britannique John Atkinson lors du succés tricolore (13-9) le 2 février 1969 à Toulouse) plaident pour le plus grand respect. A ce sportif exceptionnel – discret – (ne lui en déplaise) on ne sait quels superlatifs utiliser pour évoquer sa carrière. Le rugby à XIII coulait dans ses veines. Georges Aillères a su faire vibrer le public. Avec son sens aigu du jeu, il savait anticiper les actions afin de prendre à défaut ses adversaires.
Un buste massif, des jambes solidement campées faisaient de lui une force de la nature. D’une résistance totale aux chocs les plus rudes, « le Cube » n’a jamais eu besoin d’endurcir son crâne contre la porte en chêne de l’Eglise de Poucharamet (où il réside) car « sa tête était bien faite et bien pleine ».

L'occasion également d'assister aux finales U15 à 14h00 et U17 dès 15h30 en lever de rideau.

Alors toutes et tous présents pour encourager et soutenir ces 6 équipes le dimanche 23 avril dès 14h00 au Stade Struxiano de Toulouse !