ladepecheNotre correspondant, Alain Dintilhac, est allé à la rencontre de John Talisa, une recrue Néo Zélandaise de Villefranche XIII Aveyron. Interview.
Pouvez-vous présenter ?
Je viens de Nouvelle-Zélande (Central Auckland). J’ai 23 ans, je mesure 1m85 pour 106 kg. Je fais partie d’une grande famille : 5 sœurs et 2 frères. Je suis membre de l’église Jesus Christ of Latter Day Saints, la foi est très importante pour moi. J’ai d’ailleurs été missionnaire 2 ans au Tonga. J’adore les pâtes, les fruits et les légumes, mais surtout la nourriture tongienne.

Parlons rugby, et de votre carrière.

Je joue au rugby depuis l’âge de 5 ans. Je viens du club de Point Chef Pirates. J’ai joué chez les U20 des Bulldogs en 2015 - 2016. J’ai aussi joué au cricket. J’adore jouer au poste de centre, mais je joue aussi pilier et dans les lignes d’avants.

Vous êtes en France depuis quelque temps. Comment se passe votre nouvelle vie ?

Les premiers jours sont géniaux. J’adore la vie ici. On s’entraîne dur, et j’essaie d’apprendre le français pour faciliter les relations avec le groupe, notamment avec Nickson et Cyruss. Les Français sont très gentils, Villefranche est une très belle cité. J’ai envie de goûter les escargots et de manger tout ce que je peux. Il est vrai que ma famille me manque ainsi que ma fiancée. Mais je sais que ces sacrifices seront récompensés, donc je travaille dur.

Quel est votre premier feeling sur l’équipe ?

Les premiers entraînements étaient géniaux, les gars sont super. Le coach David m’aide depuis le début pour mon intégration, je lui en suis reconnaissant. Je suis très content qu’il soit notre coach, et j’ai hâte de voir où il amènera l’équipe. J’aimerais remporter le titre pour Villefranche avec l’équipe. Plus tu t’entraînes, meilleur tu deviens, je suis là pour me développer en tant que joueur, jouer un bon niveau de jeu pour remporter des matchs. J’espère que ce sera le début de ma carrière en France, je ferais le maximum pour continuer à jouer ici et devenir meilleur.

Un dernier mot ?

Je veux remercier Nicolas, David, Sébastien et le reste du staff pour leur aide. C’est toujours difficile de laisser ses proches et sa maison mais j’ai été bien accueilli ici et entouré. Merci aussi à l’équipe, ils m’ont bien accueilli. Un merci particulier à Cyril Cabrol qui a cru en moi.

Correspondant

John Talissa (au centre) à la fin du matchcontre Toulon.

John Talissa (au centre) à la fin du matchcontre Toulon.