ladepecheCe dimanche, les féminines de Salim Ahmed et Marwin Renaud ouvraient leur saison à Henri Lagarde face à Pujols XIII. Pour cette rencontre, les Villefranchoises partaient un peu dans l'inconnu. Certes la plupart des licenciées de la saison passée sont toujours présentes mais la compétition reste le vrai révélateur. Au terme de la rencontre, les locales pouvaient être rassurées, leur victoire par 38 à 14 étant un élément positif. Les Aveyronnaises débutaient la rencontre comme il le fallait, elles prenaient le score pour ne plus le lâcher. Très mobiles en attaque, elles ont plusieurs fois débordé leurs adversaires. En défense, leur sérieux et leur efficacité ont freiné l'ardeur lot et garonnais. Une seule ombre au tableau, c'est la blessure à la pommette de Mélissa Ahmed. Cette blessure risque de la priver de plusieurs rencontres.

De leur côté, les seniors Fédérale se déplaçaient à Cahors pour une rencontre où les locaux étaient donnés favoris. Leader de la poule, les Cadurciens après deux victoires à l'extérieur entendaient bien rester dans cette dynamique. De leur côté, les Villefranchois affrontaient encore un des favoris de la poule après Lescure 2 et Gratentour. Malgré leur défaite face aux banlieusards toulousains, les joueurs de Julien Larroque allaient à Cahors pour faire un coup sans oublier de faire tourner l'effectif afin que chacun ait du temps de jeu. En menant la quasi-totalité de la rencontre, les Villefranchois ont chuté d'un rien. À la pause, les Aveyronnais étaient devant par 10 à 2. Pour cette rencontre, Villefranche XIII Aveyron alignait : Vincent Nunigé, Léopold Roux, Joris Hugounet, Fédérico Rivera, Cyril Castes, Lucas Bouchaud, Yann Rodriguez, Cédric Prizzon, Gabriel Bouscayrol, Youri Poignan, Flavien Marian, Gabin Barthélémy, Yassine Al Ghannoufi, Adrien Grenet, Ethan Calvier, David Lacombe, Alexandre Pégourié, Damien Rulhe, Loïc Sournac. Bien que vaincus, la prestation des jeunes Loups est à souligner, avec un peu d'expérience, les résultats suivront.

Premier match, première victoire pour les féminines./ Photo DDM