ladepecheDimanche, les supporters villefranchois avaient rendez-vous au stade de Laurière pour les huitièmes de la Coupe de France Lord Derby. Pour l'occasion, Villefranche XIII Aveyron recevait le FC Lézignan. Cette opposition entre un club d'Élite 2 et un d'Élite 1 avait donc le parfum très particulier que génère celui d'un match de coupe.

À l'issue de la rencontre, la logique sportive a été respectée avec la victoire des Audois sur le score de 0 à 58. Mais au-delà de cette défaite, une certaine satisfaction générale régnait dans le camp local. Face à un grand d'Élite 1, les joueurs villefranchois malgré une certaine adversité ont répondu présent et affiché de très belles attitudes. Bien entendu, les visiteurs ont dominé la rencontre, ont su exploiter la moindre erreur pour scorer mais jamais les coéquipiers de Julien Yèche ont lâché. Jusqu'à l'ultime minute, ils ont joué crânement leurs chances. Face à des joueurs beaucoup plus denses physiquement et à une rapidité de jeu supérieure, ils ont fait bloc. Sur tous leurs ballons d'attaque, ils ont tenté de troubler une défense toujours en place, que ce soit ballon en main ou jeu au pied par-dessus. Si à l'issue de la partie rien n'était marqué, ce n'était pas faute d'avoir essayé. Avec une équipe profondément remaniée, les Rouergats ont su puiser au fond d'eux-mêmes et faire honneur à leurs couleurs. Bravo aux joueurs et notamment aux jeunes juniors comme Arthur Pédèches ou Frédérico Riviera.

Bastien Dintilhac, assistant entraîneur qui suppléait Paul Bramley, absent, déclarait : «Un résultat logique. La supériorité de Lézignan était évidente avec plus d'explosivité et des impacts plus denses. Pour ma part, avec une équipe fort remaniée et jeune, je suis satisfait des attitudes des joueurs. On s'est battu avec nos moyens mais la différence de niveau est là. C'est un très bon test pour nos jeunes joueurs, j'adresserai une mention toute spéciale à Julien Yèche, promu capitaine aujourd'hui : il est passé devant et a montré l'exemple».

Coupe de France : les Loups éliminés mais avec les honneurs./ Photo DDM