ladepecheDimanche, Villefranche XIII Aveyron recevait les Baroudeurs de Pia XIII pour le compte de la 13e journée du championnat Élite 2. Face aux troisièmes du classement, les Loups jouaient gros : pour eux, il fallait gagner pour rester «dans les clous» de la qualification. Pour les Pianencs, la victoire était aussi nécessaire pour rester 3es.

Au terme d'une rencontre à haut suspense, les Villefranchois se sont imposés sur un score étroit de 16 à 12, ils atteignent ainsi leur objectif de rester dans les prétendants de la qualification. Dès le coup d'envoi, l'engagement des deux formations est total, le défi physique est là, personne ne se cache et les contacts sérieux. Pourtant, ce sont les locaux qui vont payer cash leur première erreur. Sur leur perte de ballon, les visiteurs font étalage de tout leur savoir-faire pour aller marquer. Il faudra bien 10 minutes aux locaux pour s'en remettre, peu à peu les percussions de leurs avants font mal. Les Catalans accusent le coup. En 6 minutes (20e et 26e), les Loups marquent et prennent l'avantage pour virer en tête à la pause.

Au retour des vestiaires, les visiteurs élargissent le jeu, la tactique est payante, ils prennent l'avantage. La course-poursuite pour les Loups commence : il reste 34 minutes pour gagner. L'attente est longue, très longue, voire trop longue, et à une minute du coup de sifflet final, c'est l'étincelle : ballon perdu par Pia dans les 20 m locaux, récupération de la balle, grandes enjambées locales dans les espaces libres, tout le terrain est remonté, dans les 20 m adverses, petit coup de pied par-dessus la défense et «Paulo» est arrivé, le grand Paulo, pour aplatir ! Côté local, c'est la liesse ; côté Pia, c'est le coup de massue. Pour les visiteurs, le point de bonus défensif est une maigre consolation. Pour les joueurs de Paul Bramley ces points de la victoire les replacent en 5e position mais attention de ne pas trop jouer avec le feu.

Villefranche-Pia, un choc qui a tenu ses promesses./ Photo DDM