ladepecheLyon Villeurbanne XIII- Villefranche XIII Aveyron : 26 à 26 - Mi-temps : 4- 14. Arbitre : Mr Crespo
Lyon Villeurbanne XIII : Essais : 5 : Tarek Djelali (8e), Iliass Laachari (47e), Halidi Hatubou (52e), Colin Niez (63e), Nathan Niez (70e) Transformations : 3 Iliass Laachari (52e, 63e, 70e).

Villefranche XIII Aveyron : Essais : 5 : Reynold Kamilo (4 ème), Romain Teulade (15 ème), Loic Taurin (23 ème), Loyc Amans (56 ème) ; Loic Taurin (75 ème). Transformations : 3 : Loic Amans (15 ème, 56 ème, 75 ème). Cartons jaunes : 1 (42 ème)

Evolution du score : 0-4 ; 4-4 ; 4-10 ; 4-14 ; 8-14 ; 14-14 ; 14-20 ; 20-20 ; 26-20 ; 26-26

Ce week-end, le championnat Elite 2 reprenait ses droits avec la 11 ème journée. Pour Villefranche XIII Aveyron cette reprise était synonyme de déplacement à Lyon-Villeurbanne, un déplacement pas évident du tout. Après une fin d’année 2018 assez morcelée, tout le monde espérait une reprise plus aisée mais là encore, c’est parié remise avec encore pas mal d’absents soit blessés, malades ou indisponibles pour raisons personnelles. Bien que ne se déplaçant qu’avec 15 joueurs au lieu de 17, les villefranchois attaquent le match tambour battant. Dès la 4 ème minute, Reynold Kamilo trouve la faille. Les locaux réagissent et reviennent à hauteur à la 9 ème. Mais la domination est visiteuse, les Aveyronnais imposent leur rythme. C’est tout d’abord Romain Teulade (15 ème) qui trompe la défense adverse pour donner l’avantage à son équipe. A la 23 ème minute, Loic Taurin aggrave le score.

À la pause, Villefranche mène 4 à 14. Au retour des vestiaires, les Aveyronnais écopent d’un carton jaune, réduits à 12 ils s’arc-boutent sur leur ligne. Mais, en infériorité numérique, ils concèdent deux essais successifs : Iliass Laachari (43 ème) et Halid Hatubou (52 ème) remettent à flot leurs coéquipiers. Villefranche repart à l’assaut et Loyc Amans (56 ème) concrétise une domination aveyronnaise. La course-poursuite est lancée, les visiteurs mènent par 14 à 20. Il faudra attendre la 63 ème minute pour voir l’expérimenté Colin Niez marquer. Les Rhodaniens reviennent à égalité. La lutte pour le gain du match est indécise. A la 70e, les locaux pensent avoir fait le plus dur : Nathan Niez va en dame et 26 à 20. Un avantage qu’il faut absolument protéger, Lyon résiste, Villefranche attaque. La défense résiste, les coups de butoir rouergats font mal mais Lyon résiste. Sans se lasser les Aveyronnais croient en leur chance. Et c’est Loic Taurin qui trouve la solution, il troue l’arrière-garde locale pour l’essai. Le pied de Loyc Amans ne tremble pas : Le match nul est acquis sur le score de 26 à 26.

ALAIN DINTILHAC