ladepecheVillegailhenc Aragon 16 - Villefranche XIII Aveyron 19 - Hier, stade Jérôme-Rieu, 15h 30. Mi-temps : 0-10 Arbitres : MM. Drizza, Sabri, Caffin.

Villegailhenc Aragon XIII :Essais : 3 : 42e, 60e, 70e. Transformations : 2 : 60e, 70e.

Villefranche XIII Aveyron : Essais : 3 Kamilo Reynolds (10e, 34e), Loïc Taurin (51e). Transformations : 2 Yann Rodriguez (34e, 51e). Pénalité : 1 Yann Rodriguez (80 e). Drop : 1 Yann Rodriguez (74e).

Villefranche XIII Aveyron : 1. Remok Jamel, 2. Portal Paul, 3. Lafon Rémi, 4. Reinhold Kamilo, 5. Brugel Shann, 6. Rodriguez Yann, 7. Sénezergues Anthony, 8. Yèche Julien, 9. Amans Loyc, 10. Lamelangi Una, 11. Roux Alexandre, 12. Taurin Loïc, 13. Gaillac Émilien (cap), 14. Magna Alex, 15. Lafon Christopher, 16. Hugonet Joris, 17. Hakomani Max. Staff : Paul Bramley, David Senézergues, Bastien Dintilhac.

Hier, pour le compte de la troisième journée du championnat Elite 2, Villefranche XIII Aragon se déplaçait à Villegailhenc-Aragon. Cette rencontre voyait s'affronter deux formations aux résultats totalement opposés : pour les Audois, deux victoires en deux matchs ; pour les Aveyronnais, deux défaites pour deux rencontres. Ainsi et fort logiquement, les joueurs du Cabardès étaient largement favoris d'autant que ceux-ci sont les champions de France Elite 2 en titre. Face à une formation où l'expérience et la connaissance du haut niveau sont un atout indéniable, les chances des Villefranchois semblaient bien minces. Nullement impressionnés, les visiteurs attaquent la première mi-temps pied au plancher. La jeunesse aveyronnaise joue sans complexe. Bien dans leur plan de jeu, les Villefranchois posent des problèmes aux locaux. Leur vivacité va être récompensée dès la 10e minute, Kamilo Reynolds signe son arrivée en France en allant derrière la ligne. Les réactions audoises ne se font pas attendre, mais Villefranche reste concentré. Les attaques locales se heurtent au mur visiteur. Ceux-ci gardent leur ligne inviolée. À six minutes de la pause, nouvelle incursion aveyronnaise, payante celle-ci qui permet à Kamilo Reynolds de doubler.

Au retour des vestiaires, les coéquipiers d'Anderson marquent dès la 42e. La course-poursuite est lancée. Bien qu'ayant baissé un peu de rythme, les Villefranchois envoient Loïc Taurin à l'essai. Menés par 16 à 4, les Audois augmentent leur pression. Par deux fois, ils engrangent des points grâce à deux essais transformés. La lutte est farouche, les deux formations sont très près l'une de l'autre. Six minutes à jouer, et le jeune Yann Rodriguez, en vieux briscard, passe un drop. Villefranche est devant par 16 à 17, le VARL n'a pas abdiqué au contraire. Les Makisi, Pau, Anderson et consorts jettent toutes leurs forces. Les Villefranchois font bloc, rien ne passe, au contraire ils passent une pénalité. Par 16 à 19, ils empochent une précieuse victoire.

Alain Dintilhac

https://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2018/10/08/201810081945-full.jpg

milien Gaillac, capitaine victorieux chez le champion de France./DDM, A.D.