ladepecheCe dimanche 30 novembre, se déroulait la deuxième journée du championnat Élite 2 et pour l'occasion, les Villefranchois se déplaçaient à Pia. Si pour certains supporteurs, ce déplacement sentait bon un remake des rencontres d'Élite 1 du passé, pour les joueurs ce déplacement s'annonçait difficile. Et si les Loups ont dû concéder une nouvelle défaite sur le score de 28 à 22, ils ne rentrent pas totalement bredouilles de ce périple : ils empochent le point du bonus défensif. Pour les Villefranchois, la liste des absents s'était encore allongée depuis la réception d'Entraigues. Aux absences de longue durée de Bastien Dintilhac, de Jérôme Fabre, de celles des deux Australiens, deux nouvelles absences venaient étoffer la liste. Ainsi Shann Brugel (sorti en première mi-temps face à Entraigues) et Erwann Saviard (suspendu pour carton rouge) ne pouvaient être dans les 17. Après une première mi-temps à chercher leurs repères, les Villefranchois ont su revenir au score pour mettre en danger les Catalans. Si la remontada n'a pas suffi pour glaner la victoire, elle permet d'empocher leur deuxième point de bonus défensif en deux rencontres ; deux points qui risquent de compter en fin de saison. Côté résultats de la poule, tous les pronostics qui annonçaient un championnat très serré se vérifient. Les deux gros favoris se sont imposés : le VARL s'est imposé à Entraigues par 16 à 41, Baho a gagné de justesse à Lyon par 18 à 22. Derrière, Ferrals a gagné son duel face à Lescure par 28 à 14 ; Carpentras confirme ses ambitions en gagnant à Toulon par 25 à 28. Villeneuve-Minervois empoche sa première victoire à Salon par 18 à 28. Au classement, Baho, le VARL, Carpentras et Ferrals sont leaders, Toulon, Pia, Entraigues et Villeneuve ont une victoire. Les Loups se classent neuvièmes avec 2 points devant Lescure, Lyon et Salon (1 point). La prochaine rencontre est programmée le dimanche 7 octobre à Villegailhenc face au champion en titre, une rencontre à hauts risques pour les Loups.

La Dépêche du Midi

https://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2018/10/02/201810021494-full.jpg

Djamel Remok et Martin Gohon en action./ Photo DDM, A. D.