ladepecheVillefranche XIII Aveyron-Lézignan XIII - Dimanche 14 janvier, stade Henri-Lagarde, à 15 heures. Lever de rideau : Coupe de France Fédérale Albert Falcou : Cahors Lot XIII-Saint-Estève XIII : à 13 heures. Arbitre : M. Vergnes.

Villefranche XIII Aveyron : Bastien Dintilhac, Unaloto Lamelangi, Alex Magna, Tibault Cousinié, Émilien Gaillac, Julien Yèche, Loïc Taurin, Morgan Carensac, Paul Portal, Alexandre Roux, Shann Brugel, Victor Cerezo, Robin Bessou, Anthony Sénézergues, Gabriel Bouscayrol, Martin Gohon, Jérôme Fabre, Cédric Buttignol, Djamel Remok, Max Hakomani, Jake Steadman, Jarrod Brackenhofer, Romain Teulade.

Lézignan XIII : Damien Cardace, Cyril Stacul, Benjamin Sarda, Bernard Grégorius, Ben Pomeroy, Benjamin Tort, (o) Maxime Benausse, (m) S. Grandjean, Yoan Tisseyre, Éloi Pélissier, Romain Mencarini, Lilian Albert, Alexandre Costes, Anthony Ors. Tualima, Thomas Malfaz, Patrick Amila, Dorian Alran, Valentin Ferret, Dorian Gouzi, Simon Grandjean, Pierre-Louis Bourrel, Guillaume Loelong, Andrew Bigat, Djgino Waeldo, Walid Bouregba, Paul Ratier.

Ce dimanche, les championnats Élite 1 et 2 feront relâche pour laisser la place à la Coupe de France Lord Derby dont ce sera les 16es de finale. Pour l’occasion, ces 16es de finale verront les formations d’Élite 1 entrer en jeu. Lors des 32es de finale, le tirage au sort avait été favorable aux Villefranchois puisque leur adversaire Toulouges évolue en Fédérale. Les Aveyronnais étaient revenus victorieux sur le score de 10 à 56 de leur escapade en terre catalane.
Ce dimanche, la donne sera totalement inversée, les Aveyronnais ont tiré comme l’on dit un « sacré morceau » avec le FC Lézignan ! Recevoir un tel club est un bel honneur : pour les bénévoles, présenter une telle affiche à Henri-Lagarde est digne d’une belle fête ! Pour les joueurs, se confronter à ce qui se fait de mieux en Élite 1 est un sacré défi ! Que l’on en juge, le palmarès du club est riche de 7 titres de champions de France, de 7 places de finaliste, de 6 Coupes de France et là aussi de 7 places de finaliste !
Alors dire que Villefranche XIII Aveyron sera dans cette rencontre le Petit Poucet est une évidence, d’autant que pour cette saison le club des Corbières n’a pas revu à la baisse ses ambitions. Après l’ère Aurélien Cologni, c’est Djamal Fakir qui a pris les rênes de l’entraînement, un entraîneur qui a évolué en Super League et qui connaît l’exigence du haut niveau. De plus, côté recrutement, le FCL n’a pas joué petit bras avec notamment l’arrivée de Ben Pommeroy, ex-Dragon Catalan, et celle d’Éloi Pélissier, ex-Dragon Catalan et ex-Leigh Centurions, deux joueurs qui arrivent tout droit de Super League. Mais le Feuceuleu ne se résume pas aux joueurs venus d’ailleurs, ce sont aussi des jeunes talentueux issus de la formation locale ou française. Cet amalgame entre joueurs confirmés et jeunes talents sera très difficile à manœuvrer pour les hommes de Yannick Buttignol. Face à un tel adversaire, le défi physique et l’intensité du match seront énormes, les locaux seront devant une « montagne ».

Alain Dintilhac

http://ejournal.ladepeche.fr/epaper/xml_epaper/Aveyron/13_01_2018/pla_4576_Aveyron/xml_arts/105258474.jpg


Un match de gala pour les Loups en Coupe de France

Ce dimanche, les formations Élite 2 et Fédérale de Villefranche XIII Aveyron participeront aux 16es de la Coupe de France Lord Derby. L'équipe Fédérale se déplacera à Ille-sur-Têt et l'équipe Élite 2 recevra le FC Lézignan qui évolue en Élite 1.

Pour les coéquipiers du capitaine Dintilhac, cette rencontre va relever du défi car la différence de niveau est indéniable. Affronter ce qui se fait de mieux dans le rugby à XIII hexagonal est une belle gageure mais c'est aussi pour un joueur un beau pari à relever. Pour les anciens qui ont déjà connu l'Élite 1, ce sera «retour vers le futur» ! et pour les jeunes, ce sera une chance et un bon moyen d'appréhender la marche à gravir pour se hisser au niveau de l'adversaire. Mais si les Pommeroy, Pélissier, Cardace, Stacul, tous ex-Dragons catalans, vont être observés à la loupe, un joueur lézignanais aura, à n'en pas douter, les faveurs du public : c'est Bernard Grégorius. Eh oui, cette saison, l'ancien Villefranchois porte les couleurs verte et blanche des Corbières mais il n'en oublie pas moins ses anciens coéquipiers. Samedi dernier, il était sur la touche à Trèbes pour soutenir les «bleu et rouge» face à Villeneuve-Minervois.

Quant à la formation Fédérale, elle évoluera elle aussi en 16es de Coupe de France, ce qui fait de Villefranche XIII le seul club à aligner deux formations seniors à ce stade de la compétition. Pour les hommes de Jérémy Fontaine, ce sera direction Ille-sur-Têt où là aussi la tâche sera ardue. En effet, les Catalans comptent plusieurs saisons de compétition et ont déjà trusté les premières places de Fédérale. Pour espérer se qualifier, les Villefranchois devront faire une autre entame de rencontre que samedi dernier à Pomas. Après Ramonville, Val-d'Orbieu, pourquoi pas Ille-sur-Têt ?

N'oubliez pas qu'en lever de rideau, au stade Henri-Lagarde, en Coupe de France Fédérale Falcou, Cahors XIII recevra Saint-Estève XIII (à 13 heures). Repas sous chapiteau (à 12 heures) avec «choucroute» au menu, réservation au 06 52 90 13 54.

La Dépêche du Midi

https://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2018/01/13/201801132122-full.jpg

Coupe de France pour les Loups fédérale : après Ramonville, Val-d'Orbieu, pourquoi pas Ille-sur-Têt ?/ Photo DDM