ladepecheBaho XIII -Villefranche XIII Aveyron / Dimanche 5 novembre, stade municipal, à 15 heures.
Villefranche XIII Aveyron : Bastien Dintilhac, Unaloto Lamelangi, Alex Magna, Tibault Cousinié, Émilien Gaillac, Julien Yèche, Loïc Taurin, Morgan Carensac, Paul Portal, Alexandre Roux, Shann Brugel, Victor Cerezo, Robin Bessou, Anthony Sénézergues, Jérôme Fabre, Cédric Buttignol, Djamel Remok, Max Hakomani, Harry Pondekas, Jarrod Brackenhofer.
Après un week-end de pause afin de consacrer une journée de rattrapage pour le championnat Élite 2, Villefranche XIII Aveyron retrouve donc la compétition avec un déplacement à Baho. Ainsi, après le choc face à Villegailhenc Aragon XIII au stade Henri-Lagarde, les Villefranchois vont se heurter à un des favoris pour le titre. Entre Catalans et Rouergats, l’histoire se répète : actuellement coleaders, les deux formations sont talonnées par le VARL et sont dans l’obligation de vaincre. De plus, cette rencontre va sonner comme une belle entre ces deux équipes. La saison passée, Baho XIII avait vaincu Villefranche en finale du challenge Georges-Aillières, par contre en finale du championnat de France, c’est Villefranche qui s’était imposé. Et cette saison, la lutte à distance a repris : chaque formation compte trois victoires, une défaite, un point de bonus défensif. Côté bahotenc, on comptabilise deux victoires à l’extérieur, Entraigues et Carpentras ; une victoire à domicile face à Salon ; une défaite à domicile face au VARL. Côté aveyronnais, on comptabilise deux victoires à domicile, Lyon-Villeurbanne et VARL ; une victoire à l’extérieur, Lescure-Arthès, et une défaite à l’extérieur face à Entraigues. Au vu de ce début de saison, s’il est difficile de faire un pronostic, on peut être certain que le débat sera relevé avec un avantage certain pour les Catalans qui jouent sur leur terrain. Surpris lors de la deuxième journée face au VARL, les locaux entendent bien ne pas commettre la même méprise et renouveler leur parcours sans faute de la saison dernière. Pour cela, les Catalans s’appuient sur une formation qui allie expérience et jeunesse. Avec des joueurs qui ont connu l’Élite 1, ils savent peser sur la rencontre : la moindre faute est exploitée et se paie. Pour les Villefranchois, la tâche sera ardue, d’autant que tous les blessés ne seront pas rétablis. La partie se jouera sur l’aptitude des Aveyronnais à rester disciplinés et fidèles à leur système de jeu.