ladepecheCe dimanche, c'était rugby à XIII à gogo au stade Henri-Lagarde avec trois rencontres programmées avec comme point d'orgue celle entre les Loups et Villegailhenc-Aragon XIII pour le compte de la 4e journée du championnat Élite 2. Ce choc entre deux formations du haut du tableau ne pouvait que captiver l'attention de tous les supporters. En s'imposant par 37 à 8, les Villefranchois ont réalisé une sacrée performance face à l'équipe leader du championnat.

Si, pour leurs deux premières rencontres, les locaux s'étaient imposés, ils s'étaient inclinés sur le terrain d'Entraigues et avaient ramené «dans leurs bagages» des blessés. Aussi, la semaine a été quelque peu incertaine quant à la composition de l'équipe. Outre le retour de Lamelangi, le staff n'a pas hésité à incorporer des jeunes issus de la formation du club afin de laisser au repos tous les joueurs encore mal rétablis. Ainsi, les Loups alignaient des lignes arrière fort jeunes autour de «l'ancien» Loïc Taurin avec Shann Brugel, Victor Cerezo, Robin Bessou et Anthony Sénézergues, sans oublier chez les avants Alexandre Roux et Martin Gohon. Et le moins que l'on puisse dire c'est que «la classe biberon» a affiché une sacrée maîtrise face aux expérimentés Audois, de quoi ravir toutes les travées des tribunes d'Henri-Lagarde.

En maintenant tout le long de la partie une pression constante sur leurs adversaires, les Villefranchois ont mené de bout en bout. Prenant la marque dès la 2e minute sur pénalité, les locaux ont durant la première mi-temps construit leur succès. Face aux avants hyper puissants du Var, les coéquipiers du capitaine Dintilhac ont relevé le défi. Durant toute la partie, ils sont allés au charbon et ont défendu bec et ongles chaque pouce de terrain. Contrés dans ce domaine-là, les Audois n'ont pu développer leur jeu et ont été poussés à la faute. À l'issue de la rencontre, la satisfaction se lisait sur tous les visages tout en restant humbles, car le chemin est encore long.

La Dépêche du Midi

https://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2017/10/24/201710241454-full.jpg

Thibault Cousinié et Loïc Taurin face au VARL XIII./ Photo DDM