ladepecheAprès le titre de champions de France Élite 2 de la saison passée, les Loups ouvraient leur saison 2017-2018 ce dimanche 1er octobre par un déplacement à Lescure-Arthès.
Bien entendu, pour cette première rencontre, beaucoup de paramètres étaient inconnus. À quel stade seraient les joueurs, la préparation assez courte serait-elle suffisante ?

Comment se ferait l'amalgame entre anciens et nouveaux. Autant de questions que dirigeants, staffs et supporteurs se posaient.

Face aux Loups, les Minotaures de Lescure présentaient une formation en plein renouvellement avec un nouveau staff composé de Fabien Denis et Romain Dintilhac. D'ailleurs, avant la rencontre, tous les deux situaient parfaitement leur formation. «Cette saison, après des départs, des arrêts, nous sommes en pleine reconstruction avec un groupe très rajeuni, notre projet est à long terme. Cette rencontre face à Villefranche XIII Aveyron va nous permettre de nous situer, de nous évaluer. Pour nous, ce match reste un match dans le championnat.»

Côté villefranchois, le titre de champion de France oblige donc les joueurs à tenir un certain standing et donc un devoir de victoire. Plus rapide en action, les Loups ont imposé durant toute la rencontre leur rythme et on fait fructifier leur actif points. En marquant très régulièrement, ils ont eu la maîtrise du jeu face à une formation tarnaise qui laisse entrevoir de réelles possibilités. Dès la première mi-temps, les joueurs de Yannick Buttignol ont pris le large en marquant pas moins de sept essais pour n'en concéder qu'un seul. Par contre, en deuxième période, ce sont les Lescuriens qui ont été plus réalistes en marquant trois essais contre deux aux visiteurs. Coupables d'un certain relâchement dû peut-être à l'écart du score ou à une préparation très courte, les Rouergats ont été moins dominants. D'ailleurs, au sortir des vestiaires, même si celui-ci affichait une certaine satisfaction (score final, 20 à 46), l'entraîneur Yannick Buttignol ne cachait pas que du travail restait à faire.

La Dépêche du Midi

https://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2017/10/03/201710031532-full.jpg

Julien Yèche, un des artisans de la victoire villefranchoise./ Photo DDM