ladepecheLescure-Arthès XIII- Villefranche XIII Aveyron Dimanche 1er octobre, stade Jean-Vidal, à 15 heures. Arbitres : S. Vincent, Gouedes, Milan.

Villefranche XIII Aveyron : Bastien Dintilhac, Unaloto Lamelangi, Alex Magna, Tibault Cousinié, Émilien Gaillac, Julien Yèche, Loïc Taurin, Morgan Carensac, Paul Portal, Alexandre Roux, Shann Brugel, Victor Cerezo, Robin Bessou, Anthony Sénézergues, Jérôme Fabre, Cédric Buttignol, Djamel Remok, Max Hakomani, Harry Pondekas, Jarrod Brackenhofer.

Après une préparation qui se voulait studieuse, les joueurs de Villefranche XIII Aveyron vont ouvrir leur nouvelle saison élite 2 avec comme premier match un déplacement dans le Tarn, à Lescure-Arthès. Si les supporteurs étaient impatients de voir les Loups à l’œuvre, ils seront servis ! Dès la première rencontre, ils pourront assister à un derby ! Aller jouer en terre tarnaise n’est jamais chose aisée et de plus jouer pour l’ouverture du championnat sur le terrain Jean-Vidal de Lescure relève du défi. Pour cette première rencontre officielle, tout l’effectif est sur le pont. Ainsi, on retrouvera les Bastien Dintilhac, Unaloto Lamelangi, Alex Magna, Tibault Cousinié, Émilien Gaillac, Julien Yèche, Loïc Taurin, Morgan Carensac, Paul Portal, les jeunes Alex Roux, Shann Brugel, Victor Cerezo, Robin Bessou, Anthony Sénézergues. Alors que côté recrues, Jérôme Fabre, Cédric Buttignol, Djamel Remok et Max Hakomani apporteront leur expérience à ce groupe. Bien entendu, le jeu des deux recrues australiennes, Harry Pondekas et Jarrod Brackenhofer, sera passé à la loupe des connaisseurs. Mais dimanche, face aux Lescuriens, il faudra entrer dans le vif du sujet dès la première minute de jeu. Comme tous les ans, les rencontres entre Tarnais et Aveyronnais se disputent âprement et bien souvent l’écart est minime : rappelons que la saison dernière les Loups s’étaient inclinés de peu chez les Minotaures. Par contre, en demi-finale du championnat, sur la pelouse d’Henri-Lagarde, les locaux étaient ressortis vainqueurs après un match de très haute intensité et au dénouement tardif. Certes, si les conditions seront différentes, avec deux formations ayant leur effectif changé, il reste de part et d’autre un fort collectif qui demeure. Ce collectif servira de base mais c’est surtout sur la condition physique que l’issue de la rencontre basculera. Qui des Tarnais qui ont débuté leur préparation plus tôt ou des Aveyronnais sera la plus efficace, réponse dimanche à Lescure.

Alain Dintilhac


XIII : l’ouverture de la saison

Pour les équipes d’élite 2, ce week-end marquera l’ouverture de la saison 2017-2018 et dès la première journée, tous les résultats seront passés à la loupe tant ce championnat s’annonce serré. Ainsi, samedi, Lyon-Villeurbanne accueille Carpentras ; dimanche, Entraigues sera opposé à Baho. Quant aux deux promus, Salon ira à Villegailhenc, un club qui vise le titre, quant à Villeneuve Minervois il jouera sur sa pelouse face à Ferrals. Pour Villefranche XIII Aveyron, ce sera direction Lescure-Arthès pour un choc entre deux formations qui se connaissent bien. Toujours présents dans le dernier carré des phases finales, Tarnais et Aveyronnais repartent à l’assaut de cette forteresse qu’est l’élite 2, même si les effectifs ont évolué. Côté Lescure, l’entraîneur Patrick Limongi a rejoint l’Aude. Il sera remplacé par son adjoint Fabien Denis qui sera assisté par l’ancien Villefranchois Romain Dintilhac. Quant à l’effectif, là aussi la stabilité prédomine. Pour compenser les départs ou arrêts de certains, l’accent a été mis sur la formation locale. Ainsi quatre juniors feront partie de l’effectif élite 2 alors que deux passeront stagiaires. De plus, quatre joueurs de DN 2 intègrent eux aussi ce niveau. C’est donc une formation jeune qui affrontera les Villefranchois mais attention, l’expérience sera toujours présente avec le talonneur anglais Martyn Smith, les recrues Christopher Denis (ex-TO), Tabu Lasarusa, Clément Juarez et Gaétan Fabre (ex-Albi XIII). En préparation depuis début août, les Tarnais vont attaquer le match pied au plancher devant un public tout acquis à leur cause. Face à cela, les Villefranchois vont devoir entrer dans le match dès la première minute et trouver la bonne carburation afin d’empêcher les locaux de scorer. Si la stabilité prédomine aussi côté Rouergats, les automatismes seront peut-être plus difficiles avec des changements à certains postes clés comme en demi. Mais la clé de tout résidera dans la fraîcheur physique comme souvent en début de championnat.

Alain Dintilhac