ladepecheVillefranche XIII Aveyron-Montpellier XIII, ce samedi 6 mai, stade Henri-Lagarde, à 18 heures.

Villefranche XIII Aveyron : Paul Portal, Julien Yéche, Alexandre Roux, Robin Bessou, Shann Brugel, Adrien Jankowiak, Unaloto Lamelangi, Anthony Calvet, Morgan Carensac, Pierre Cazes, Alex Magna, Valentin Marot, Victor Cerezo, Thibault Cousinié, Bastien Dintilhac, Émilien Gaillac, Loïc Taurin, Romain Teulade, Bernard Grégorius, Katoa Hala.

Staff : Yannick Buttignol, Jérémy Fontaine, Nicolas Maucuit.  - Manager : Sébastien Marty.

Ce samedi 6 mai, le championnat Élite 2 verra la fin de la phase qualificative avec une journée de rattrapage où Villefranche XIII Aveyron recevra Montpellier XIII.

Cette rencontre verra s’affronter deux formations au destin bien différent avec d’un côté des Villefranchois toujours en quête de points et de l’autre des Héraultais qui, quoi qu’il advienne, auront terminé leur saison. Pour les Diables rouges de Montpellier, cette saison 2016-2017 aura été source de bien de tracas.

En difficulté depuis le début de saison, les visiteurs ont connu maintes galères et c’est tout à leur honneur d’avoir su résister à tous ces aléas connus en cours de saison. Accumulant les mauvais résultats, ceux-ci auraient pu tout « larguer » mais au contraire, faisant face aux vents contraires, ils ont su tenir et honorer leur contrat. Une bien belle manière de marquer leur force de caractère et de recueillir le respect de leurs adversaires. Face à un tel adversaire, les locaux devront se nourrir d’une telle attitude et d’entamer la rencontre avec le plus grand sérieux.

Outre la nécessité de glaner encore des points pour accéder à la deuxième place, les Rouergats seraient bien inspirés de rentrer sur la pelouse d’Henri-Lagarde avec une motivation sans faille. Les Diables rouges entendent bien venir dans la Perle du Rouergue pour jouer crânement leurs chances, d’autant qu’ils sont libérés de toute contrainte de résultat. Si le week-end dernier, les Héraultais se sont inclinés face à Baho XIII, ils ont tenu la dragée haute à Lescure-Arthès il y a peu et ont failli créer une belle surprise en ne s’inclinant que par 20 à 27. Un tel score doit amener les protégés du duo Buttignol-Fontaine à la plus grande prudence. Se fier au classement pourrait induire une fausse vision de cette rencontre et penser que le match sera une simple formalité. Une telle attitude ne pourrait que nuire aux intérêts des Villefranchois qui, rappelons-le, ont besoin de points pour accéder à la deuxième place. Attention au faux pas.

Alain Dintilhac

 


Les Loups reçoivent les Diables rouges

Ce week-end, l'élite 2 met à jour son calendrier avec des rencontres en retard. Dans ce cadre, Villefranche XIII Aveyron reçoit Montpellier XIII mais, attention! la rencontre se déroulera le samedi 6, à 18 heures, au stade Henri-Lagarde. Après leur finale en challenge Aillères, perdue face à Baho par 24 à 19, les Villefranchois retrouvent le championnat. Pour ceux-ci, le premier objectif sera d'oublier cette défaite et de se recentrer sur la suite du championnat. Lors de la présentation de la saison, les dirigeants et l'encadrement technique avaient placé la barre d'être dans le top 4. Prenant les matchs les uns après les autres, cet objectif s'est révélé atteignable, aussi à la pause de janvier, joueurs et staff ont élevé leurs exigences pour viser les deux premières places, ces deux places donnant un accès direct aux demi-finales à domicile. Si cette nouvelle ambition s'avère possible, elle n'est pas encore atteinte : les Loups se doivent de battre Montpellier ou d'acquérir le point du bonus défensif. Actuellement, Baho XIII est leader avec 40 points, soit 13 victoires pour 3 défaites. Lescure-Arthès est second avec 36 points pour 11 victoires et 5 défaites ; Villefranche XIII Aveyron est troisième avec 35 points pour 11 victoires et 4 défaites, soit un match en retard. Une victoire permettrait aux Aveyronnais de passer les Tarnais, le point de bonus défensif leur permettrait de revenir à hauteur et de passer grâce à la différence de points marqués-encaissés, une défaite les laisserait à la troisième place et les obligerait à jouer un match de barrage. Face à des Héraultais qui ont connu de grosses difficultés cette saison, il paraît inconcevable que les joueurs locaux ne sortent pas vainqueurs d'un tel duel. Comment afficher de réelles ambitions si, par hasard, les Aveyronnais n'étaient pas au rendez-vous mais, comme le soulignait Yannick Buttignol, «notre plus dangereux adversaire c'est nous-mêmes». Le défi est connu, faisons confiance aux hommes du capitaine Bastien Dintilhac.

La Dépêche du Midi

https://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2017/05/06/201705061659-full.jpg

Une victoire pour une place en demi./Photo DDM.