Jérémy Fontaine

Petite rencontre avec Jérémy Fontaine, entraineur de l'équipe Fédérale

Jérémy, première victoire de la saison contre Cahors ce week-end, que retiens-tu de ce match ?

Oui première victoire contre Cahors dans cette poule de brassage constituée de Pujols (pensionnaire de DN1), Trentels (DN2), et Cahors (DN2).

Cette victoire fait du bien car elle nous place devant notre concurrent direct qui est Cahors. La 1ere mi-temps a était compliquée pour nous: nous avons eu du mal à rentrer dans ce match (trop de fautes sur les premiers tenus). Les joueurs voulaient trop bien faire et se sont mis en difficulté. Durant la 2eme mi-temps, les joueurs sont revenus dans les objectifs et ont pu finir les chaînes de tenus ce qui nous a permis de prendre du plaisir et de gagner ce match !

L’équipe comporte des joueurs très expérimentés mais aussi de jeunes juniors, est-ce dur pour toi de faire jouer toutes ces générations ensemble, ou bien est ce un atout ?

Oui l’équipe est rajeunie cette année avec l’arrivé de 7 juniors qui sont très travailleurs avec beaucoup d’envie dans les matchs, mais aussi a l’entraînement. Les anciens sont ravis de voir arriver tout ces jeunes, ce qui amène un dynamisme au groupe. Ainsi, les anciens prennent leurs responsabilités sur le terrain en montrant l’exemple. Ce groupe vit très bien ensemble : nous sommes entre 15 et 22 à chaque entraînement, la concurrence est saine. Ce groupe de 28 ne peut que progresser ensemble. De plus, les anciens qui le veulent ont quelques matchs a faire avec l’équipe 1 quand Paul Bramley en a besoin et qu’il sent que le joueur est à 200%. De leur côté, les jeunes sont en formation : c’est l'avenir du club.

Quels sont les points forts de ton équipe et au contraire que devez vous travailler ?

Le point fort de mon groupe est l’implication de tous : par exemple la présence régulière aux  entraînements est passée de 5 l’an dernier à 17 en moyenne cette année! Mention spéciale pour les jeunes, les recrues comme Pujol ou bien les frères Sournac qui ne loupent aucun entraînement. De plus, cette année le pack est très solide avec beaucoup de  joueurs qui avancent. Les lignes arrières ne sont pas en reste avec la fougue et la vitesse des jeunes. Néanmoins je pense que défensivement nous sommes parfois fois trop agressifs ce qui nous pénalise et nous fatigue. De plus, nous ne sommes pas assez patients et dans certaines situations nous voulons aller trop vite. Nous devons travailler cela aux entraînements.

Un mot pour finir ?

Le pôle Senior évolue bien ensemble. Paul, David et moi travaillons en étroite coopération. De plus, les joueurs sont très concentrés à l’entraînement : le groupe Seniors ne peut que progresser.