- Salut Nicolas, tu es le nouvel ADT du club, peux-tu te présenter ?
J’ai 24 ans, je baigne dans le sport depuis tout petit. J’ai été un peu « touche à tout », jusqu’à découvrir l’athlétisme. J’ai passé 8 ans à l’athlétisme avec comme spécialité le lancer du poids. J’ai participé à nombreux championnats de France avec deux places de 3ème comme meilleurs résultats. C’est ce sport qui m’a fait apprécier la préparation physique. 
J’ai donc entrepris des études pour faire ce métier. Je termine actuellement un master à l’université de Toulouse. Pendant mes études j’ai effectué de nombreux stages qui m’ont permis de me former un peu plus, au début beaucoup dans le basket, et depuis que je suis arrivé à Toulouse puis à Villefranche je suis plongé dans le rugby à 13. Je suis passé par un stage au Pôle France à Toulouse, avant que Yannick ne me contacte pour rejoindre les « Loups ». Je suis actuellement préparateur physique et depuis peu je suis Agent de développement sportif pour le club de Villefranche 13

- En quoi concerne donc ton travail d’ADT ? 
En tant qu’agent de développement, je suis en charge d’apporter de la visibilité au club au niveau local en essayant de travailler avec les acteurs locaux et en intervenant auprès de différents publics.
L’objectif est également en intervenant auprès de ces publics de faire connaitre le rugby à 13, de développer ce sport à l’échelle locale et pourquoi pas de susciter des vocations.
J’interviens dans le fonctionnement du club, dans sa communication et également au niveau sportif où je suis présent auprès de chacune des catégories pour accompagner les éducateurs et entraineurs dans leur intervention.

- Quel est ton projet pour le club ? Que compte tu apporter ?
J’espère continuer le travail qui a été fait la saison dernière en essayant de cibler de nouveaux publics, pour développer l’image de ce sport, le faire connaitre de tous à Villefranche et ses alentours. J’espère également faire bénéficier de mes compétences en tant que préparateur physique, pour apporter des outils aux entraineurs et éducateurs de ce club. Pour introduire cet aspect de l’entrainement même chez les plus jeunes et en faisant les bons choix.
Cela fait donc 2 ans que tu es ici, qu’est ce qui te plaît ?
Ce que j’apprécie c’est d’être dans un club à dimension humaine. Je suis amené à travailler avec tout le monde : les bénévoles, les entraineurs et éducateurs, les présidents… le contact est facile. J’aime aussi être investi un peu sur toutes les catégories, ça diversifie le travail et ça me permet d’améliorer mon bagage rugby à 13 en baignant dedans tous les jours. 

- Tu n’es pas treiziste à la base, tu as découvert ce sport récemment, qu’est ce qui te plaît ?
Oui je l’ai découvert il y a deux ans et c’est un sport auquel j’ai beaucoup accroché. Le XIII est un sport spectaculaire, très dynamique parce que le ballon vit tout le temps, quand on le regarde on ne s’ennuie pas.
Il s’agit d’un sport très complet au niveau des qualités physiques qu’il exige pour moi les treizistes sont les décathloniens des sports collectifs. Il faut courir vite et dur, et ça pendant 80min : ça ne s’arrête jamais, l’intensité dans les impacts et de la lutte sur les phases au sol, le tout associé à une dimension technico-tactique assez complexe…Mon travail en tant que préparateur physique est du coup encore plus passionnant ! 
Je suis content chaque week-end d’être au bord du terrain, on vit des choses dans les sports co qu’on n’a pas vécu en tant que sportif individuel.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et plein air