DESCOUS Maurice

Maurice DESCOUS nous a quittés. Il est allé rejoindre une grande partie des Champions de France 1962. Il avait 90 ans.

La crémation aura lieu le jeudi 2 janvier 2020, à 15 heures, au crématorium d'Albi.
Adresse du deuil : 73, chemin Saint-Antoine, à Saint-Juéry (salon Fauvette).

L'Amicale et le club de Villefranche XIII-Aveyron s'associent à la peine de toute sa famille et amis et leur prient de croire en leur soutien en ce moment difficile.

Saison 1960-1961, Serge TONUS est nommé nouvel entraîneur de Villefranche. Avec lui arrivent de TOULOUSE, après avoir été ALBIGEOIS, le 2ème ligne Maurice DESCOUS et le ½ de mêlée Abel CASTEL, deux très bons joueurs de NATIONALE. LE 2ème ligne BOYER d’ALBI renforce la ligne d’avants avec les anciens CARDAILLAC, LAPOUJADE, HEBRARD, MOULY, PACHIN, DARSE et Firmin BOSCH. Claude CARAYON arrive de RODEZ, il peut jouer 3ème ligne ou centre. En trois-quarts, il y a CEJUDO, BERGON, THERON, DURAND, BAILLS, les jeunes GAYRARD et MARTY. Enfin deux nouveaux, MONMEJA et Pierre BONNEFONT qui ne va pas tarder à faire parler de lui. Les résultats vont vite être là.
La saison suivante, La Réole et Villefranche dominent le championnat.
Nous sommes le 31 mai 1962. LA REOLE aligne une équipe complète animée par les anciens internationaux BORDELAIS, BOLDINI, DUCASSE et les meilleurs amateurs comme CAZABAN, LACOSTE, DUBOURG, CARRERE, LESBATS. VILLEFRANCHE pénètre sur le stade de l’Aiguille dans la composition suivante : arrière : CEJUDO, ailiers : BENAYS et BONNEFONT, centres : VIGUIER et BOSCH Manuel, ouverture : DELONCLE, mêlée : CASTEL. En 1ère ligne, BAQUE et HEBRARD encadrent MANUEL, en 2ème ligne : DESCOUS et GIRAUDEAU. Enfin, en 3ème ligne, bien sur, TONUS.
C’est bien l’affrontement des deux meilleures équipes de cette fin de saison. Maurice marque le dernier essai de cette finale et Villefranche s'impose 21-3,.

1963-1964
Seul TOULOUSE s'imposera en AVEYRON par 17 à 14, dans une rencontre où le score pouvait être inversé. Enfin, confirmation du 1er match à domicile, VILLEFRANCHE l'emporte à ALBI 17 à 15. Le 16 février a eu lieu le premier choc du "DERBY". Devant une foule record (3800 spectateurs seraient passés aux guichets), les "boys" de TONUS l'emportent 21 à 3, score sans appel. 3 essais de BONNEFONT (2), GIRAUDEAU, 3 pénalités et 3 transformations de CASTEL. DESCOUS et TONUS sont les artisans du succès, avec BAQUE, HEBRARD, GIRAUDEAU excellent en défense. BONNEFONT et BOUDOURESQUES en trois-quarts. ALBI était pourtant bien armé avec CROS, GARRIGUES, BONNET, BELLOT, FAGES, BEGOU, VERDIE, VADON… L'envoyé spécial de l'équipe, André PASSAMAR, écrit " TONUS, dur à la souffrance, généreux jusqu'à l'abnégation, n'a rien à envier aux plus jeunes. DESCOUS, le véritable meneur de jeu, vaut toujours par son art de la percussion terminée par une passe productive".

1964-1965
Pour le premier match au Teulel, LEZIGNAN s'incline 28 à 13. Grande partie de TONUS et DESCOUS meilleur avant.

1965-1966
Même équipe dirigeante, même volonté d'aller de l'avant, renforcement des juniors, toujours encadrés par Jacky LEYGUES et André ROTAMBOURG et entraînés par Maurice DESCOUS.

Les NEO-ZELANDAIS, en tournée en Europe, se produisent en FRANCE et une sélection des Pyrénées à ST GAUDENS ou instrumentent DESCOUS, CAYSSIALS et GIRAUDEAU les bat 7 à 5. La bonne performance de CAYSSIALS lui permet d'être retenu en FRANCE ESPOIRS toujours contre les KIWIS à BAYONNE en compagnie de Michel GASQUET. Ce sont les deux premiers sélectionnés depuis que le club opère en NATIONALE.

1966-1967
DESCOUS, le grand Maurice, une des pièces essentielle du pack prend sa retraite. Il a 38 ans et aura beaucoup donné. Il effectuera cependant quelques matches avec l'équipe réserve qui opérait en FEDERALE.


Maurice DESCOUS lors d'un rassemblement de l'Amicale Treiziste Villefranchoise avec Jean-Pierre SOUYRI, à sa gauche.

Maurice, à droite sur la photo, avec les Champions de France 1962... en 2011.

Maurice et Godefroy GIRAUDEAU

Maurice, ballon en main.

Maurice, ballon en main.

Maurice, ballon en main.

Maurice, debout, avant-dernier, à droite

Maurice, premier, debout.

Maurice, debout, avant-dernier, à droite

Maurice, debout, premier, à gauche