Les obsèques de Jean HEBRARD ont eu lieu le mardi 5 juin 2018 à 15 heures, en l'église de Sommard à Albi. Jean avait 82 ans. Le club et l'Amicale Treiziste Villefranchoise présentent leurs sincères condoléances à sa famille et amis.

C'est lors de la saison 1959-1960, que Jean HEBRARD arrive à Villefranche. Rapidement, ce pilier va faire son chemin.

Jean va faire partie de la première équipe Championne de France. Nous sommes le 31 mai 1962. LA REOLE aligne une équipe complète animée par les anciens internationaux BORDELAIS, BOLDINI, DUCASSE et les meilleurs amateurs comme CAZABAN, LACOSTE, DUBOURG, CARRERE, LESBATS. VILLEFRANCHE pénètre sur le stade de l’Aiguille dans la composition suivante : arrière : CEJUDO, ailiers : BENAYS et BONNEFONT, centres : VIGUIER et BOSCH Manuel, ouverture : DELONCLE, mêlée : CASTEL. En 1ère ligne, BAQUE et HEBRARD encadrent MANUEL, en 2ème ligne : DESCOUS et GIRAUDEAU. Enfin, en 3ème ligne, bien sur, TONUS.

C’est bien l’affrontement des deux meilleures équipes de cette fin de saison.

Après le match, c’est l’apothéose ! Le grand jour était arrivé, VILLEFRANCHE décrochait le titre tant espéré et pouvait ramener le trophée sur les berges de l’Aveyron. 12 ans que l’on attendait cela ! Aux treize héros, nous adjoindrons les autres joueurs qui, s’ils n’avaient pas participé à la Finale, avaient permis et contribué aussi à la consécration : MOULY, PACHIN, CARAYON, THERON, DURAND, BOSCH Firmin et GENTIL.

Le 4 mai, Jean HEBRARD avait joué ANGLETERRE-FRANCE AMATEURS à ST HELENS, remporté par les Anglais 17 à 6.

Seul TOULOUSE, lors de la saison 1963-1964, s'imposera en AVEYRON par 17 à 14, dans une rencontre où le score pouvait être inversé. Confirmation du 1er match à domicile, VILLEFRANCHE l'emporte à ALBI 17 à 15. Le 16 février a eu lieu le premier choc du "DERBY". Devant une foule record (3800 spectateurs seraient passés aux guichets), les "boys" de TONUS l'emportent 21 à 3, score sans appel. 3 essais de BONNEFONT (2), GIRAUDEAU, 3 pénalités et 3 transformations de CASTEL. DESCOUS et TONUS sont les artisans du succès, avec BAQUE, HEBRARD, GIRAUDEAU excellent en défense. BONNEFONT et BOUDOURESQUES en trois-quarts. ALBI était pourtant bien armé avec CROS, GARRIGUES, BONNET, BELLOT, FAGES, BEGOU, VERDIE, VADON… L'envoyé spécial de l'équipe, André PASSAMAR, écrit " TONUS, dur à la souffrance, généreux jusqu'à l'abnégation, n'a rien à envier aux plus jeunes. DESCOUS, le véritable meneur de jeu, vaut toujours par son art de la percussion terminée par une passe productive".

Le 25 décembre, jour de Noël, à ALBI, l'AUSTRALIE battait le ROUERGUE 13 à 2 après un âpre combat (le pilier Albigeois CONTI blessé à la cheville sortait à la 48ème minute). TONUS, GIRAUDEAU, HEBRARD et BONNEFONT étaient de la partie.

Il jouera avec de "grands noms" tels que Bernard Fabre ou Jean Villeneuve et il quittera le club à l'issue de la saison 1967-1968.

 Jean, debout, 1er en partant de la gauche

Jean à gauche de Serge Tonus, son capitaine.

Jean, debout, 4ème en partant de la gauche

Jean, debout, 3ème en partant de la gauche 

Jean, debout, 5ème en partant de la gauche

Jean, debout, 2ème en partant de la gauche

Jean, debout, 6ème en partant de la gauche