Abel CASTEL est allé rejoindre son capitaine Serge TONUS parti il y a quelques jours.  C'est donc au tour de ce 1/2 de mêlée de nous quitter. Il allait avoir 86 ans dans quelques semaines.
Dans ce pénible moment, l'Amicale Treiziste Villefranchoise et le club de Villefranche XIII-Aveyron adressent leurs sincères condoléances à sa famille et amis.

Un hommage lui sera rendu le mercredi 28 juin 2017, à 14 heures, au crématorium d'Albi.
Ni fleurs, ni couronnes.

 

Saison 1960-1961, le ½ de mêlée Abel CASTEL arrive de TOULOUSE, après avoir été ALBIGEOIS.

Serge TONUS et les 2ème ligne Maurice DESCOUS et BOYER d’ALBI renforcent la ligne d’avants avec les anciens CARDAILLAC, LAPOUJADE, HEBRARD, MOULY, PACHIN, DARSE et Firmin BOSCH. Claude CARAYON arrive de RODEZ, il peut jouer 3ème ligne ou centre. En trois-quarts, il y a CEJUDO, BERGON, THERON, DURAND, BAILLS, les jeunes GAYRARD et MARTY. Enfin deux nouveaux, MONMEJA et Pierre BONNEFONT qui ne va pas tarder à faire parler de lui.

Cette année là, le championnat est très étoffé puisqu’il est constitué de 2 poules de 10 clubs. Celle qui concerne VILLEFRANCHE comprend ST GAUDENS (le champion en titre), PALAU, PAMIERS, TONNEINS, MIRAMONT de GUYENNE, FACTURE, LA REOLE, LIMOUX, LE BOUSCAT-LIBOURNE. C’est la plus relevée. VILLEFRANCHE se qualifiera pour les 8ème de finale puis en ¼ écrasera à MONTPELLIER, SALON par 49 à 12 et la presse locale tressera des louanges en parlant d’équipe « d’un gabarit impressionnant, lourde mais très rapide, homogène, ouvrant à outrance, à la technique impeccable, des hommes très adroits et très durs, solides en défense et surtout remarquablement amenés par TONUS, ce maître distributeur de jeu. En vérité, une équipe de NATIONALE, n’eut pas fait meilleure impression. ». Onze essais seront marqués dont un triplé de BONNEFONT, deux doublés de DESCOUS et BAILLS, sept transformations, un pénalité sur coup franc de CASTEL.

Nous sommes le 31 mai 1962. LA REOLE aligne une équipe complète animée par les anciens internationaux BORDELAIS, BOLDINI, DUCASSE et les meilleurs amateurs comme CAZABAN, LACOSTE, DUBOURG, CARRERE, LESBATS. VILLEFRANCHE pénètre sur le stade de l’Aiguille dans la composition suivante : arrière : CEJUDO, ailiers : BENAYS et BONNEFONT, centres : VIGUIER et BOSCH Manuel, ouverture : DELONCLE, mêlée : CASTEL. En 1ère ligne, BAQUE et HEBRARD encadrent MANUEL, en 2ème ligne : DESCOUS et GIRAUDEAU. Enfin, en 3ème ligne, bien sur, TONUS. Aux treize héros, nous adjoindrons les autres joueurs qui, s’ils n’avaient pas participé à la Finale, avaient permis et contribué aussi à la consécration : MOULY, PACHIN, CARAYON, THERON, DURAND, BOSCH Firmin et GENTIL.
Villefranche bat La Réole (21 à 3) et devient Champion de France de Fédérale ! A la 57ème minute, Abel CASTEL perce et lance TONUS qui est stoppé à trois mètres de la ligne blanche. Sur le tenu qui suit, l'attaque se développe et le rapide ailier Benays marque par débordement un magnifique essai. Abel passera deux transformations et une pénalité.

Pour ses presque débuts en DIVISION NATIONALE (1963-1964), VILLEFRANCHE XIII s'attaque à un EVEREST car les 16 meilleurs clubs sont regroupés dans une poule unique.
VILLEFRANCHE l'emporte à ALBI 17 à 15. Le 16 février a eu lieu le premier choc du "DERBY". Devant une foule record (3800 spectateurs seraient passés aux guichets), les "boys" de TONUS l'emportent 21 à 3, score sans appel. 3 essais de BONNEFONT (2), GIRAUDEAU, 3 pénalités et 3 transformations de CASTEL.
En déplacement VILLEFRANCHE fait bonne figure, ne s'inclinant par exemple à MARSEILLE que par 2 à 0 après un match émaillé de brutalités (CASTEL gravement blessé à la tête à l'heure de jeu) ou à MONTPELLIER qui gagne 12 à 8, les Rouergats jouant à 11 (la voiture conduite par HUSSON, avec CASTEL, DESCOUS et ORTIGOSA accidentée vers NAUCELLE, n'arrivera jamais dans l'HERAULT

A la fin de la saison 1965-1966, Abel CASTEL alors âgé de 34 ans prend sa retraite. Il aura été un des maîtres à jouer des "rouge et bleu".

Il prendra en charge différentes équipes d'Albi en tant qu'entraineur et mènera l'équipe I au titre de Champion de France en 1977.

Il a longtemps participé aux rassemblements de l'Amicale en compagnie d'Antoine Céjudo.

Abel, accroupis, 5ème en partant de la gauche

Abel, accroupis, 5ème en partant de la gauche

Abel, accroupis, 5ème en partant de la gauche

Abel avec l'équipe Championne de France 1962 ! Ligne du haut, 2ème en partant de la gauche

Abel avec le ballon, prêt à introduire.

Abel, accroupis, 5ème en partant de la gauche

Abel, accroupis, 5ème en partant de la gauche

Abel, accroupis, 3ème en partant de la gauche

Abel à droite (en compagnie de Michel Gasquet, Serge Tonus et Max Benays)

Abel, debout, en 1ère position

Abel, écoutant les consignes, 3ème en partant de la droite

Abel, accroupis, 3ème en partant de la gauche

Abel, au centre

Lors d'un rassemblement de l'Amicale : Jean-Louis Castel, Antoine Céjudo, Abel Castel, Manu Bosch, Bernard Bousquet

Lors d'un rassemblement de l'Amicale : Gérard Moreno, Manu Bosch, Abel Castel

Lors d'un rassemblement de l'Amicale : Abel, au centre