Serge TONUS s'en est allé ce lundi 19 juin 2017. Il avait 89 ans.
La cérémonie religieuse sera célébrée le jeudi 22 juin 2017, à 10 heures, en l'église de Palavas-les-Flots. Ni fleurs ni couronnes.

L'Amicale et le club de Villefranche XIII-Aveyron s'associent à la peine de toute sa famille et amis et leur prient de croire en leur soutien en ce moment difficile.

 

Germain VERNHES, président de Villefranche XIII, recrute Serge TONUS lors de la saison 1960-1961. Il a 33 ans. Le croyant à son apogée, Albi XIII le laisse partir mais ne tardera pas à le regretter. Villefranche voulait un leader, il en aura un au-delà de ses espérances. Gersois, Serge a débuté à l'Isle Jourdain, il part à Tournay et rapidement le voilà au Stadoceste Tarbais avec qui il dispute la finale de 1951 perdue contre Carmaux. Il signe au Stade Toulousain, mais n’obtenant pas le précieux sésame, il tente sa chance au RC Albi XIII où il s’imposera rapidement. Il sera Champion de FRANCE en 1956 et 8 fois international dont la dernière quelques mois auparavant en 1960 contre l’AUSTRALIE. C’est un gagneur, compétiteur né, présent sur tous les points chauds, il ne renonce jamais. Bref, on l’aura compris, c’est un meneur d’hommes !

Il va, dès l'année suivante, mener le club au titre de Champion de France. Nous sommes le 31 mai 1962. La Réole aligne une équipe complète animée par les anciens internationaux BORDELAIS, BOLDINI, DUCASSE et les meilleurs amateurs comme CAZABAN, LACOSTE, DUBOURG, CARRERE, LESBATS. VILLEFRANCHE pénètre sur le stade de l’Aiguille dans la composition suivante : arrière : CEJUDO, ailiers : BENAYS et BONNEFONT, centres : VIGUIER et BOSCH Manuel, ouverture : DELONCLE, mêlée : CASTEL. En 1ère ligne, BAQUE et HEBRARD encadrent MANUEL, en 2ème ligne : DESCOUS et GIRAUDEAU. Enfin, en 3ème ligne, bien sur, TONUS. ! Aux treize héros, nous adjoindrons les autres joueurs qui, s’ils n’avaient pas participé à la Finale, avaient permis et contribué aussi à la consécration : MOULY, PACHIN, CARAYON, THERON, DURAND, BOSCH Firmin et GENTIL. Villefranche l'emporte 21 à 3.

La saison suivante, au retour de blessure, la presse locale ne se trompait pas et écrivait : "L'équipe retrouvant son capitaine, recouvre du coup toute sa confiance et joue à la perfection, alors que sans le "vieux" (comme les joueurs l'appellent familièrement) elle n'est plus que l'ombre d'elle-même. C'est donc la présence de TONUS qui fait Villefranche XIII, décuple les forces de tous, stimule son monde, et qui montrant l'exemple fait accomplir des prouesses à chacun de ses équipiers… Des hommes de cette trempe, on n'en trouve pas tous les jours… Et Villefranche XIII lorsqu'il le perdra définitivement aura bien du mal à lui trouver un digne successeur surtout avec un cœur aussi vaillant que le sien".

Saison 1966-1967, en Coupe de FRANCE à Villeneuve, St Gaudens sort Villefranche sur le score de 17 à 6. Ce sera le dernier match de TONUS en équipe fanion, il a 39 ans et 6 mois.

Tant que sa santé lui permettait de venir, Serge tenait à venir à Villefranche pour retrouver ses amis lors des rassemblements organisées par l'Amicale Treiziste Villefranchoise.

Serge, debout en 1ere position

Serge, debout en 5ème position

Serge avec le ballon

CHAMPION DE FRANCE ! Serge, au milieu du ballon.

Serge, avec le ballon

Serge avec le ballon

Serge, à gauche

Serge avec le ballon

Serge, debout en 1ere position

Serge, debout en 3ème position

Serge, à gauche

Serge, passe le ballon

Serge, debout en 1ere position

Serge avec le ballon

Serge avec le ballon

Serge, debout en 5ème position

Serge à droite

Serge avec le ballon

Serge avec le ballon

Serge revenant en défense

Serge avec un trophée lors d'un rassemblement de l'Amicale

Serge avec un trophée lors d'un rassemblement de l'Amicale

Serge avec ses amis d'un rassemblement de l'Amicale